Pas de commentaire

Introduit en 2009, le CELI, ou compte d’épargne libre d’impôt, est un des véhicules d’épargne disponible auprès des Canadiens. Bien que populaire, le CELI est cependant méconnu. Pourtant, lorsqu’on connaît ses nombreux avantages, il est possible de s’en servir pour financer ses projets personnels. Voici nos conseils pour profiter de ses avantages, quel que soit votre âge.

Qu’est-ce que le CELI?

C’est un régime d’épargne qui permet d’économiser à l’abri de l’impôt. Tout résident canadien âgé de 18 ans et plus peut y cotiser, tant et aussi longtemps qu’il ne dépasse pas ses droits de cotisation. En 2020, si vous avez 29 ans et plus et que vous n’avez jamais cotisé à un CELI, vos droits de cotisation totalisent 69 500 $ et s’accumulent au fil des ans. Si vos cotisations dépassent vos droits CELI, l’excédent sera assujetti à une pénalité de 1 % par mois.

Le CELI quels en sont les avantages ?

CELI-Desjardins-tout-age-couple

Comme son nom l’indique, le compte d’épargne libre d’impôt permet d’accumuler des revenus à l’abri de l’impôt. De plus, contrairement à un REER, les retraits effectués à partir d’un CELI ne sont pas imposables. Vous pouvez ainsi utiliser ces retraits pour financer vos projets à court, moyen ou long terme sans être pénalisé.

Toujours en comparaison avec le REER, le CELI offre d’autres avantages. Ainsi, il n’a pas besoin d’être transformé en produit de revenu (FERR) à l’âge de 71 ans. Aussi, il n’y a pas d’âge limite pour y cotiser et tout retrait génère des droits équivalents pour l’année suivante. Enfin, votre CELI peut être transféré à votre conjoint, par testament ou autrement, sans affecter ses droits. Sinon, vos héritiers pourront bénéficier du plein montant, puisque les revenus accumulés dans votre compte d’épargne libre d’impôt avant le décès ne sont pas imposables.

Comment épargner avec le CELI?

CELI-Desjardins-tout-age-famille

Peu importe l’âge où vous ouvrez un CELI, il n’est jamais trop tard pour entreprendre votre projet d’épargne. Plusieurs options de placement sont possibles, selon vos besoins : Ép@rgne à terme, Fonds Desjardins, placements garantis liés aux marchés (PGLM)… Selon votre âge et votre tolérance au risque, investir votre CELI en bourse pourrait s’avérer une option à envisager.

Bien entendu, avant d’épargner, il faut maîtriser ses finances personnelles afin de dégager le montant nécessaire à l’épargne. Voici quelques conseils supplémentaires pour profiter des avantages de votre CELI, selon votre âge. Notez cependant que ces stratégies sont exhaustives et qu’elles peuvent s’appliquer à d’autres moments de votre vie.

CELI-Desjardins-tout-age-cinquantenaire

À 25 ans

    •           Faire un budget pour connaître vos revenus et vos dépenses
    •           Déposer automatiquement une partie de votre salaire (ex. : 10 %) dans votre CELI

À 35 ans

    •           Privilégier les investissements à long terme (ex. : maison) et éviter les mauvaises dettes (ex. : cartes de crédit impayées)
    •           Négocier férocement vos conditions salariales pour augmenter votre source de revenus
    •           Utiliser votre remboursement d’impôt pour le déposer dans votre compte d’épargne libre d’impôt

À 45 ans

    •           Compléter le remboursement de votre hypothèque, puis ajouter ce nouveau gain financier à votre CELI

À 55 ans

    •           Réduire la volatilité de vos placements en redirigeant une partie de ceux-ci vers les obligations

 

En conclusion, il est possible de faire fructifier votre CELI. En effet, si vous parvenez à maximiser vos droits de cotisation, il vous sera plus facile de réaliser votre projet de retraite, car il n’y a pas d’impacts fiscaux sur les montants retirés. Pour savoir comment tirer profit de ce véhicule d’épargne en fonction de votre situation financière, nous vous invitons à :

Prendre rendez-vous avec un de nos conseillers de la Caisse de Gatineau.

 

 1 – Vous pouvez connaître vos droits CELI en communiquant avec l’Agence du revenu du Canada (ARC) ou en consultant le site Web de l’ARC/Mon Dossier.