Cotiser à un REER: l'importance de commencer tôt
Caisse de Gatineau Pas de commentaire

Qui n’est pas familier avec la fable de la cigale et la fourmi ? Pour obtenir une retraite agréable, il faut agir comme la fourmi, mais surtout, il faut savoir épargner. Lorsqu’on planifie sa retraite, le REER est l’un des principaux véhicules d’épargne à considérer et il est avantageux d’y cotiser le plus tôt possible.

Pourquoi faut-il commencer tôt ?

Cotiser à un REER est avantageux si vous commencez le plus rapidement possible. Plus vous commencez tôt, plus vous aurez d’économies en prévision de votre retraite. Bien que cela semble évident, voici une démonstration pour bien illustrer les avantages.

Une personne qui cotiserait à un REER à partir de 18 ans en y versant 100 $ par mois jusqu’à 71 ans accumulerait un montant de 63 600 $. Par contre, pour atteindre le même montant en commençant ses cotisations à l’âge de 41 ans, cette personne devrait augmenter ses versements à environ 176,67 $ par mois.

Mais l’avantage majeur de cotiser tôt demeure le pouvoir des intérêts composés.  Année après année, les intérêts générés par le placement sont ajoutés aux cotisations de base, augmentant la valeur totale du placement, et générant ainsi encore plus d’intérêts.

Donc dans l’exemple précédent, le 100 $ par mois investi dès l’âge de 18 ans devient 154 069,14 $ à 71 ans en considérant un rendement annuel moyen de 3%. Avec le même rendement de 3%, le placement mensuel de 176,67 $ à compter de 41 ans n’atteindra pour sa part qu’une valeur de 102 493,39 $ à 71 ans. Une différence de plus de 50 000 $ !

D’autres avantages de cotiser à un REER tôt

Cotiser à un REER tôt apporte également plusieurs autres avantages. Le premier, et non le moindre, est la réduction du revenu imposable. Ainsi, en contribuant à votre REER, vous diminuez vos revenus imposables et pourriez ainsi payer moins d’impôt.

Un autre avantage de cotiser tôt est la possibilité d’utiliser votre REER pour financer vos projets. Vous songez à acheter une maison ? Avec le régime d’accession à la propriété (RAP), vous pouvez retirer jusqu’à 25 000 $ de votre REER et ce, sans payer d’impôt. Vous comptez retourner aux études ? Grâce au régime d’encouragement à l’éducation permanente (REEP), il est possible de financer vos études jusqu’à 20 000$ par l’entremise de votre REER.

Quelques conseils supplémentaires pour cotiser à votre REER

–   Il n’y a pas d’âge minimal pour commencer à cotiser à un REER. Cependant, pour une contribution excédant 2000 $, il faut être âgé de 18 ans ou plus.

– En 2019, la cotisation maximale est de 26 500 $ alors qu’elle était de 26 230 $ en 2018.

–   Si vous obtenez un remboursement d’impôt cette année, songez à utiliser cet argent afin de prendre une longueur d’avance sur votre prochaine cotisation et investissez cette somme dans votre REER.

– Si une augmentation de vos revenus vous permet d’investir davantage que la cotisation maximale annuelle ne le permet, vous pourriez utiliser vos droits inutilisés de cotisation des années précédentes.

– Vous avez un salaire stable, mais pas assez de liquidité pour cotiser à un REER? Le prêt REER pourrait être une solution à envisager!

En résumé, le REER peut devenir un levier financier inestimable pour vos projets. Or, pour qu’il le devienne, vous devez cotiser tôt et régulièrement. Pour un service personnalisé, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec un de nos conseillers de la Caisse de Gatineau. Quelle que soit votre situation financière, il est possible de préparer votre retraite!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *